Mélisse


logo_Herbes

En cuisine… les jeunes feuilles sont délicieuses mélangées à la laitue ou aux carottes râpées. Il faut les ciseler pour éviter que leur texture légèrement râpeuse heurte le palais. On peut encore l’utiliser comme herbe aromatique sur les tomates et le fromage blanc, les sauces aux herbes froides ou chaudes, le poisson, le gibier.

melisse_citronelle

Quelques feuilles de mélisse parfument les volailles, les champignons, les potages, les farces. Elles relèvent les viandes blanches et les poissons.

Elle est utilisée en pâtisserie, dans les gâteaux et les entremets à base d’orange ou de citron.
La mélisse donne un parfum délicieux au vinaigre : laisser macérer la plante une dizaine de jours, filtrer et remettre en bouteille
Pour nos mamans abonnées aux paniers qui allaitent, la mélisse n’est pas un fort galactogène mais entre cependant souvent dans la composition des tisanes favorisant la lactation.
J’aime aussi particulièrement tremper des branches de céleri dans cette sauce ou la verser sur une salade contenant du fenouil. Elle peut servir de sauce de base pour des « dips » de légumes à l’apéritif.

Plante médicinale… La mélisse (citronnelle) est antispasmodique, digestive, calmante, sédative, eupeptique, stomachique et carminative. La mélisse fait partie des plantes médicinales universelles depuis la Grèce antique.

A utiliser fraîche car la dessiccation lui fait perdre une bonne partie de ses vertus.

Elle est utilisée en infusion pour aider au bon fonctionnement du système nerveux, du système digestif, de la circulation, pour calmer les palpitations cardiaques et lutter contre l’insomnie, la nervosité, les névralgies, etc. (une poignée de plante fraîche dans un litre d’eau bouillante; infuser 5-10 minutes).
La mélisse entre dans la préparation de l’Eau de Mélisse des Carmes qui passe pour un remède souverain contre les excès en tous genres, des bleus à l’âme jusqu’au troubles digestifs en passant par les troubles menstruels.

Usage externe… On peut utiliser la feuille de mélisse fraîche et froissée sur les piqûres d’insectes (abeille et guêpe) après avoir enlevé l’aiguillon s’il est resté fiché dans la peau.

.

,

Les commentaires sont fermés.