Archives par mot-clé : Origan

Petits sâblés salés à l’origan

Ingrédients (6 personnes) :

250 gr de farine, 125 gr de beurre, 70 gr de sucre, 2 jaunes d’œufs, 5 cL d’eau (environ), 1 pincée de sel, parmesan (à volonté), gruyère (à volonté), origan (à volonté) (si vous avez quelques tomates séchées ciselées à intégrer à la pâte, je pense que cela sera idéal)

Préparation:

1. Blanchir les jaunes avec le sucre, puis rajouter de l’eau pour rendre plus liquide.
2. Mettre la farine sur une planche de travail, et y incorporer le beurre coupés en morceaux. Malaxer.
3. Ajouter le mélange jaunes, sucre, eau dans la pâte. Bien mélanger.
Si la pâte colle de trop, ajouter de la farine jusqu’à obtention d’une pâte bien homogène.
4. Ajouter du parmesan , du gruyère et de l’origan.
Découper la pâte pour former de petits biscuits.
5. Faire cuire à 180°C sur des plaques farinées, pendant 5-10 mn. Attention de bien surveiller la cuisson.

Millefeuille d’aubergines

Recette tirée d’une photocopie de magazine (je suis incapable de vous dire lequel… N’ayant jamais eu que la photocopie en main).
Pour 6 personnes. Cuisson 40 mn.

À faire la veille.

Ingrédients:

  • 5 aubergines
  • 250g de chèvre frais
  • mozzarella
  • 5 tomates bien mûres
  • huile d’olive
  • basilic / origan
  • sel / poivre

Réalisation:

  1. Couper les aubergines en tranches fines. Salez-les. Passez-les à la poêle – dans laquelle vous versez de l’huile d’olive – sur les deux faces.
  2. Mettez-les sur papier absorbant en les sortant de la poêle.
  3. Écrasez le fromage de chèvre frais avec les basilic ciselé (en gardant quelques feuilles pour la décoration, à la fin) avec du poivre (pas de sel les aubergines étant déjà salées).
  4. Préchauffez le four à 180°, chaleur tournante.
  5. Ébouillantez les tomates, pelez-les, épépinez-les, concassez-les (pour ma part, je prends de la chair de tomate en bocal pour éviter cette manipulation quand je n’ai pas de belles tomates mûres).
  6. Faites réduire les tomates dans une poêle avec l’origan et un peu de sucre.
  7. Chemisez le fond et les parois de votre moule (moule à cake pour ma part ou forme rectangulaire) avec les aubergines, puis étales une fine couche de purée de tomates, puis de la mozzarella en tranches et enfin le chèvre frais au basilic. Continuez en remettant une couche d’aubergines suivie des même opérations pour terminer par une couche d’aubergines. Tassez le tout et pressant sur la surface.
  8. Faites cuire pendant 40 minutes.
  9. Quand c’est cuit, je vous conseille de laisser refroidir pour démouler votre millefeuille. Pour un plat d’été, on peut le mettre au frais et le démouler le lendemain: il se tiendra bien et sera encore meilleur. On peut aussi le manger chaud mais il s’étale vraiment lors du démoulage et c’est moins joli (mais délicieux quand même).

À votre guise et surtout, régalez-vous c’est l’essentiel.

 

« Spaghetti » de courgettes à l’origan frais

Ce soir, dans notre panier, quel bonheur de trouver de belles et grosses courgettes, ainsi qu’un bouquet d’herbes très parfumées, dont de l’origan. Une occasion en or de faire une recette toute simple qu’apprécient particulièrement mes papilles méditerranéennes…

Après avoir épluché la (les) courgette(s), la (les) avoir découpées dans le sens de la longueur en fines lamelles avec un économe.

Faire chauffer une cuillerée d’huile d’olive dans une poêle. Y verser les lamelles de courgettes, bien les remuer dès le début de manière à ce que l’huile se répartisse bien sur toutes les faces, puis laisser fondre à feu moyen (pas trop fort pour que ça n’accroche pas, mais pas à feu trop doux non plus,  sinon les courgettes rendent toute leur eau et s’écrasent).

Remuer régulièrement. Au bout d’une grosse dizaine de minutes, ajouter un peu de sel et saupoudrer des feuilles (et de quelques fleurs qu’il vaut mieux retirer au moment de servir) d’origan frais. Laisser encore 5-10 minutes à feu plus doux (réduire si ça commence à accrocher, et augmenter un peu si ça rend trop de jus).

Voilà c’est prêt ; grâce à la saveur des courgettes et de l’origan de Perrine et Charles, c’est un vrai régal. 🙂

Pour ma part, je trouve que la découpe des légumes en lamelles très fines donne en effet à ce plat un gout plus « fin » que la découpe en tranches ou en petits dés.

ps : cette même recette est aussi applicable au concombre, qui avec de l’aneth à la place de l’origan, constitue l’accompagnement très agréable d’un poisson au four.

Excellent été à tous