Les échos du Village, mardi 13 novembre 2012

Bonjour à vous,

Semaine très douce niveau température et humide, de belles conditions pour les légumes d’automne / hiver qui continuent de grossir.

La semaine dernière j’ai commencé à planter les oignons blancs de printemps sous serre pour de la botte cébettes en printemps avec des aulx roses également pour de la botte en mai 2013.

Le pourpier va bientôt faire son apparition dans vos paniers, beaucoup plus précoce que la saison dernière, où il n’était venu qu’en fin décembre. J’ai fait des semis plus précoces et j’ai échelonné la production car c’est une salade qui a eu un beau succès auprès de la majorité d’entre vous et qui, d’un point de vue cultural, est excellente. C’est le mesclun d’hiver. Autant pour les feuilles de chênes, batavia, chicorées scaroles et frisées, c’est le pourpier qui est bien résistant aux froids et à l’humidité ambiante. Il ne développe pas de mildiou sur des sols aérés contrairement aux autres variétés qui, tôt ou tard en fin d’automne, soit ne grossissent que très peu, soit développent du mildiou. Ma rencontre avec le Clayton de Cuba (variété de pourpier) est un régal pour mon planning de culture.

Lundi 12 novembre 2012 dans Le mot de la Ferme pourpier

Concernant le stockage, je rencontre actuellement un souci sur certaines courges. Les muscades de Provence, bien qu’en chambre chauffée, ayant été récoltées avant les premiers gels et ayant un cycle de croissance très tardif, commencent à pourrir car elles ne sont pas arrivées à un certains stade de maturité en plein champ. Les raisons en sont principalement qu’elles ne sont arrivées en fructification qu’à partir de la mi-juillet pour un semis de début avril ce qui est extrêmement tardif d’un point de vue fructification. D’habitude, c’est fin mai, courant juin que les fruits se forment. La cause principale en est le faible taux d’ensoleillement au printemps 2012. Voilà, ce n’est pas grave, juste décevant au vu du temps passé dessus et c’est la vie. Je vais donc vous les servir dès cette semaine avant qu’elles ne pourrissent toutes. Pour la saison prochaine, je continuerai à en faire tout de même, car c’est une incontournable même si elle est parfois capricieuse avec ce cycle très tardif.

Cette semaine c’est l’arrivée du poireau d’hiver, avant l’heure puisque nous sommes encore en automne, certains sont magnifiques, beaux et bons à manger alors autant en profiter. Je vous recommande notamment une préparation qui me plait beaucoup : la fondue de poireaux au beurre, avec un cuisson très longue à petit feu sur 1 heure. Un véritable régal.

Sur ce, je vous souhaite une agréable semaine et au plaisir de vous voir à la distribution.

Benjamin.

http://lafermelevillage.unblog.fr/

poireaux dans Le mot de la Ferme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.