Les échos du Village, lundi 3 juin 2013


Bonjour à vous,

J’espère que vous allez bien en ce printemps 2013 quelque peu capricieux avec ces éclaircies accompagnées parfois de températures fraîches, voire même de la pluie.

Ce début de printemps fut intense aussi bien sur le plan de la quantité de travail que sur de nouveaux partenariats qui ont émergé lors de la saison précédente.

J’ai repris quelques parcelles de terre sur Arnouville, anciennement cultivées en bio. Elles ont été particulièrement intéressantes à cultiver puisque bien compactées, avec les techniques proposées par la Chambre d’Agriculture, mais concrètement défavorables au développement des plantes sur le long terme. Décompactage et apport de compost mûr afin de retrouver la souplesse d’un sol vivant avec une mise en culture de pommes de terre afin qu’elles prennent les bases azotées dont le sol était saturé. Sur ces parcelles, iront les choux, carottes et betteraves de garde.

Reprise des paniers dans Le mot de la Ferme Tomate-Cornue-des-Andes-300x225

Concernant les cultures et la météo, on a environ quinze jours de retard par rapport au planning de production. Les solanacées (tomates, poivrons et aubergines) ont été plantées en décalé d’une dizaine de jours puisque les températures matinales étaient inférieurs à 10°C, ce qui entraîne la mort du plant. Ces plants ont donc été maintenus en pépinière bien au chaud. Le plus embêtant n’est pas tant la pluie mais bien les écarts de températures sur une journée, ce qui réduit considérablement l’activité de la plante.

pomme_de_terre_vitelotte-243x300 dans Le mot de la FermeLes nouveautés 2013 : une gamme plus diversifiée sur le début de printemps avec des herbes à mesclun pour des salades encore meilleures. Deux nouvelles variétés de navets afin de perdre la redondance des navets classiques dans les assiettes et fournir de belles entrées riches en couleurs avec le Green Meat et le Red Meat aux cœurs verts et rouges en plus du navet classique rose et blanc au cœur blanc. Nouveauté pour les pommes de terre avec de la Vitelotte de Noirmoutier, obtenue auprès d’un ami de Daniel Vuillon, que j’ai eu l’occasion de rencontrer en 2008 lors d’un colloque à Aubagne,… des purées à en surprendre plus d’un autour de votre table. Pour les basilics, jusque là, difficiles à cultiver : j’ai effectué des semis bien plus précoces suite aux conseils d’un ami maraîcher, avec une mise en culture sous P17 jusqu’à récolte. Pour les aubergines, comme l’année 2011, je suis reparti sur du plant greffé, pour des aubergines violettes classiques de beau calibre. Pour les tomates, une réduction de la diversité pour plus de volume dans les tomates que vous appréciez telles les Noires de Crimée, les Green Zebra, les Purples Calabash, les grosses russes (violet foncé), Marmande et Andine Cornue.

Benjamin

http://lafermelevillage.unblog.fr/

Les commentaires sont fermés.