Le Bec Hellouin, le 16 août 2011


logo_bec_hellouin2Bonjour,
Une semaine d’août avec un temps gris et pluvieux dans l’ensemble. Au moins on ne souffre pas du manque d’eau : les herbages qui sont d’habitudes tout grillés en cette saison restent verts comme au printemps !

Nous préparons les paniers d’automne et d’hiver en récoltant échalotes, ail, oignons et les premières pommes de terre. Nous avons entrepris de transformer l’espace où étaient les pommes de terre devant la serre en un beau jardin de buttes plates « à la Eliot Coleman », notre « maître » américain, où nous allons semer carottes, mâche, navets, daïkon, rutabaga, épinards… pour l’arrière saison.

Les fruitiers sont bien chargés, nous vous mettons cette semaine les premières pommes. A laisser mûrir un peu. Un mot sur les pommes : nous ne traitons pas nos pommiers, par choix et par manque de temps. La culture de la pomme est l’une des plus exigeantes en traitement si l’on veut des fruits impeccables : jusqu’à 12 passages en bio. Cela ne nous plaît guère et nous préférons les laisser naturels, le cuivre et le souffre utilisés en AB ont une incidence sur les champignons utiles du sol et ces traitements à répétition sont néfastes. Pas de panique donc si certaines pommes sont tachées ou si elles abritent un petit ver…

Les pruniers donnent des prunes délicieuses, mais comme les arbres sont jeunes, en petites quantités (deux poignées par jour et par arbre !) donc nous ne pouvons pas vous en faire profiter… Une nombreuse équipe de stagiaires s’en charge ! Dans les années à venir cela promet de belles récoltes.

Une satisfaction de cet été : nous alimentons les deux meilleurs restaurant du canton. Les chefs viennent faire eux mêmes leurs cueillettes dans les jardins, intéressés surtout par les mini légumes, les couleurs… C’est passionnant de discuter avec eux de la manière dont ils vont les cuisiner, faisant parfois leurs cartes en fonction des récoltes. Il y a un lien évident entre cuisine et jardinage et cela nous plaît de le creuser.

Cette année j’essaye de vraiment tirer les enseignements de ce que nous avons appris les années précédentes sur les cultures d’arrière saison, et j’espère que cela portera ses fruits. Je les suis attentivement et me dépêche de les mettre en place. L’équipe travaille beaucoup car les jours sont comptés : il reste deux mois avant l’arrivée du froid et les légumes doivent les mettre à profit.

Nous démarrons aussi l’étude sur la productivité qu’il est possible d’atteindre au mètre carré, en partenariat avec l’INRA et AgroParisTech. Pour cela un certain nombre de planches sont numérotées, mesurées, et toutes les opérations sont suivies avec soin sur des fiches ad hoc.

Le weekend prochain aura lieu une formation jardinage pour laquelle une vingtaine de personnes se sont inscrites. Nous préparons aussi tout ce qu’il faut pour bien les accueillir.

Une chronique quotidienne sur Radio France Bleue sur la ferme et la permaculture a déclenché un nouveau flot de demandes de visites, que nous devons refuser hélas, plus le temps de recevoir les visiteurs individuels.

Amitiés à vous tous,

Charles

 

 

.

Les commentaires sont fermés.