CINE AMAP : Tous au Larzac, le 25 janvier 2012

Le cinéma de notre quartier, LE CHAPLIN-StLAMBERT, propose une soirée cinéma-débat autour du film « TOUS AU LARZAC » le mercredi 25 janvier à 20H15 en partenariat avec les Amap du 15ème et Artisans du monde Paris XV.
Un débat en présence de Gilles Lemaire, membre du CA d’Attac France, faucheur volontaire, secrétaire national des Verts en 2003 et 2004 et militant des comités Larzac dans les années 70, aura lieu à l’issue de la projection.

 

Cinéma CHAPLIN SAINT-LAMBERT – 6, rue Peclet – Paris XV – métro Vaugirard
Prévente en caisse et sur www.cinemaschaplin.fr à partir du mercredi 18 janvier

TARIF UNIQUE : 5 EUROS

LE FLYER A TELECHARGER

.

CINE AMAP

Rencontre avec Gilles Lemaire membre du CA d’Attac France, faucheur volontaire secrétaire national des Verts en 2003 et 2004. militant des comités Larzac dans les années 70.

MERCREDI 25 JANVIER 2012 A 20h15

Un film documentaire de Christian Rouaud France – 2008 – 1h58

Marizette, Christiane, Pierre, Léon, José… sont quelques uns des acteurs, drôles et émouvants, d’une incroyable lutte, celle des paysans du Larzac contre l’Etat, affrontement du faible contre le fort, qui les a unis dans un combat sans merci pour sauver leurs terres. Un combat déterminé et joyeux, mais parfois aussi éprouvant et périlleux. Tout commence en 1971, lorsque le gouvernement, par la voix de son ministre de la Défense Michel Debré, déclare que le camp militaire du Larzac doit s’étendre. Radicale, la colère se répand comme une traînée de poudre, les paysans se mobilisent et signent un serment : jamais ils ne cèderont leurs terres. Dans le face à face quotidien avec l’armée et les forces de l’ordre, ils déploieront des trésors d’imagination pour faire entendre leur voix. Bientôt des centaines de comités Larzac naîtront dans toute la France… Dix ans de résistance, d’intelligence collective et de solidarité, qui les porteront vers la victoire. Plus que jamais le Larzac est vivant !

Le film a reçu 3 prix au Festival international d’histoire de Pessac, novembre 2011 :
Prix du Jury Officiel, catégorie documentaire Prix du Jury IJBA des jeunes journalistes, catégorie documentaire Prix du Public, catégorie documentaire

A PROPOS DU FILM

Un regard neuf

Tous au Larzac a pour ambition principale de porter un regard nouveau sur les années 1970. Christian Rouaud explique : « Je voudrais que cette histoire, on puisse s’en nourrir pour regarder notre monde, ici et maintenant. »

Une certaine légèreté

Avec ce documentaire, Christian Rouaud voulait que son film soit gai, qu’en dépit des enjeux dramatiques, le spectateur puisse y déceler une certaine légèreté. Il justifie d’ailleurs : « Parce que la lutte est souvent réjouissante, c’est particulièrement vrai pour celle du Larzac. »

Un conflit ancré

Le réalisateur décrit un conflit social qui n’a jamais été aussi ancré dans une terre. Cette lutte, qui a duré plus de dix ans, a d’ailleurs attiré de nombreuses personnes sur des kilomètres carrés. Un conflit social qui est encré dans le paysage aussi : « Le paysage réel nourrit le paysage mental (…) il est à mes yeux un des personnages du film », assure le documentariste. Une lutte qui raconte l’histoire de la défense d’un territoire mais également d’un espace de vie.

ILS ONT VU LE FILM

Première

Dix ans de lutte, ça laisse des traces (…). Lancée par Michel Debré en 1971 et stoppée après l’élection de François Mitterrand, cette menace d’expropriation a fait naitre, chez des gens peu politisés, une prise de conscience qui s’est prolongée bien plus avant. Dans ce documentaire vibrant, agrémenté d’images d’archives épatantes, Rouaud fait affleurer tout un pan d’histoire et un monde de solidarité.

Nouvel Obs

Passionnant, le documentaire de Christian Rouaud déroule l’histoire d’un apprentissage politique, raconte comment, au fil des ans et en dépit d’épisodiques divergences de stratégies, s’est formée une communauté inflexible et non violente, un art de s’insurger collectivement. Épreuves de force à coups de lâchers de moutons, défilés de tracteurs, occupations de fermes… La victoire est au bout des manifs. Filmée comme un western, cette page d’histoire débouche sur une actualité brûlante, les combats altermondialistes, l’opposition aux OGM et aux gaz de schiste. Après le pamphlet de Stéphane Hessel, les indignés ont leur film-culte.

La Croix

Quatre ans après «Les Lip», Christian Rouaud revient sur la longue lutte qui marqua l’histoire du plateau, dans un film passionnant, présenté à Cannes et récompensé à Pessac. Ce qui fait la pleine réussite de ce film, c’est sa capacité à resituer la lutte dans son contexte politique et social tout en la rendant « vivante » dans le récit jamais nostalgique qu’en font les protagonistes. Tous au Larzac n’est pas un rendez-vous pour anciens combattants, mais avant tout le récit intelligent et captivant d’une histoire qui permit aux uns de s’ouvrir aux autres, d’en gagner l’écoute et le respect. À les entendre, à les voir aujourd’hui, par-delà toute lecture politique, on se dit que dans le creuset chaotique et débordant de ce mouvement collectif naquit une humanité puissante, qui les nourrit encore.

Le Monde

La réussite du film est le talent de Christian Rouaud, d’abord pour faire parler ces gens, mais plus encore pour transformer au montage cette parole collective en un art du récit d’une fluidité et d’une tension captivantes.

Le Parisien

La première qualité de Tous Au Larzac, du documentariste Christian Rouaud, qui sort demain sur les écrans, c’est de marier la gravité du propos avec une rafale de sourires. (…). Outre qu’il nous fait prendre l’air, Tous Au Larzac raconte comment, au pays des brebis ou ailleurs, il n’est jamais bon d’être mouton.

Le Figaro

Le film de Christian Rouaud récapitule cette épopée paysanne post-soixante-huitarde avec beaucoup de verve, en faisant ressortir tout ce qu’elle a eu d’impétueux et d’inventif pour ceux qui s’y sont engagés.

Télérama

Le film ne cache ni les tensions ni l’usure de la lutte. Mais il reste une vivifiante leçon d’espérance, (…).

Libération 

http://blogpartenaire-larzac.blogs.liberation.fr/

Cette soirée vous est proposée par les AMAPs Panier Blomet, Blomet Grands Prés, Volontaires et l’association Artisans du Monde Paris XV en partenariat avec notre cinéma de quartier Chaplin.

TARIF UNIQUE 5€

Cinéma CHAPLIN SAINT-LAMBERT – 6, rue Peclet – Paris XV – métro Vaugirard

Prévente en caisse et sur www.cinemaschaplin.fr à partir du mercredi 18 janvier

http://www.panier-blomet.fr/amap-panier-blomet/referents/cinema/


 

.

.

.