Aide à la ferme (CR), le 10 mai 2010


logo_Aides

Lundi 10 mai une équipe de 7 amapiens en tous genres (permanent, intermittent, stagiaire réseau AMAP IDF) sont allés aider Charles et Perrine à la ferme: Stéphanie, Vincent, Corinne, Elisabeth, Rémi, Kim et Florence.  Cette journée fut très agréable pour toute l’équipe, une bonne partie d’entre nous découvrant la ferme du Bec-Hellouin.

Activités au programme des amapiens :

A notre arrivé les stagiaires étaient en train de récolter les radis pour nos paniers. Nous leur avons prêté main forte voire très forte pour finir de réaliser les 70 bottes multicolores.

Les équipes se sont ensuite séparées pour attaquer la longue et délicate récolte du mesclun et des épinards d’une part, le désherbage des buttes sous serre d’autre part. L’activité du désherbage n’est pas aussi gratifiante que la récolte mais elle est indispensable dans le cycle de culture avant de replanter.

Astuce du fainéant :
nous avons paillé une partie de la serre désherbée, grâce à cela il y aura beaucoup moins de mauvaises herbes, donc moins de travail la prochaine fois.

Le Paillage :

Photo du paillage : Elisabeth SAGE

en plus de limiter la pousse des mauvaise herbes, il permet par sa dégradation d’enrichir le sol et d’en garder l’humidité.

Avant de déjeuner nous avons remonté les récoltes au magasin avec l’aide du cheval de trait et d’un super traîneau suisse. Habituellement utilisé sur la neige, il se débrouille pas mal sur l’herbe et les cailloux du chemin!

Après l’effort le réconfort !! Et quelle chance, Mère nature nous a accompagné toute la journée en nous épargnant de la pluie, nous avons pu manger sur la terrasse. Nous avons partagé les besaces de chacun, bu le cidre de la ferme et dégusté une sublime tarte aux myrtilles du Bec. Très bon pour la santé, nous avons fini le repas par une infusion d’orties fraîchement cueillies. Tout cela sur fond de discussions au sujet de la permaculture et d’échanges permettant de découvrir chacun.

Charles nous a entraînés ensuite dans une visite de la ferme et des différents bâtiments et activités : petite serre avec les semis, bureau/tour de surveillance des truites de la rivière, poulailler, centre de formation en construction, four à pain, îlot en permaculture, « food forest » dont nous vous reparlerons plus tard, grande serre. Le plus étonnant est l’incroyable diversité des espèces qui se côtoient dans ce petit monde, ainsi que l’harmonie qui règne entre elles. Et le même fonctionnement harmonieux s’applique aussi aux bâtiments et aux différentes activités de la ferme.

L’après-midi a été consacrée au ramassage des orties et à la taille des framboisiers.

Du côté de l »‘équipe orties », nous sommes partis vers un grand champ où Charles et Perrine font paître des moutons et pousser des choux. Equipés de gants, de ciseaux et de courage, nous avons remplis 7 sacs pleins, qui malheureusement à notre retour ne pesaient pas les 41 kg prévus. Nous avons donc également nettoyé la ferme de ses orties afin d’atteindre le poids nécessaire pour remplir nos paniers. Pour l’équipe « framboisiers », nous avons coupé les tiges trop vieilles. Nous les avons ensuite passées au broyeur pour utiliser les copeaux en paillage. Notre activité intense a été interrompue par la découverte de trois lapereaux sauvages qui vivaient dans la serre, et devaient bien se servir parmi les récoltes. La loi de la nature a sévi : le chien a défendu les récoltes. Petite pensée pour les lapereaux!! Bravo le chien!!

La vie de la ferme vue par les AMAPiens :

Photo du Centre de formation : Vincent DELEPINE

En octobre prochain, un nouveau bâtiment ouvrira ses portes à la ferme du Bec-Hellouin. Il s’agit d’un nouveau centre de formation pouvant aussi recevoir des séminaires.

Construit sur deux étages, la salle du rez de chaussée pourra accueillir prés de 70 personnes au coin d’une cheminée de pierre datant du 17 ème siècle. La salle du premier étage révèle une vue imprenable sur les jardins potagers.

Mimi la boulangère s’occupera de la gestion et de la restauration des convives.

Le bâtiment est magnifique. Construit avec des matériaux de récupération (frontons de bois gravé, poutres..), il s’intègre parfaitement dans l’architecture locale (maison à colombages, pans de bois, murs en torchis..). Il vous attend, allez y vite.

Food forest

Photo de la food forest : Elisabeth SAGE

La food forest est une parcelle de l’exploitation qui se compose de nombreux arbres. La particularité de ces arbres est qu’ils ont tous quelque chose de comestible: Fruit, baie, noix… Actuellement elle est encore un peu jeune pour produire, mais dans quelques années nous nous régalerons. Alors patience les amis!!



.

Les commentaires sont fermés.