CR des ateliers cuisine des 7/11 et 4/12/2010

Le 7 novembre nous avons appris les principes de base de la stérilisation de bocaux de légumes grâce aux précieux conseils d’Élisabeth et le 4 décembre nous avons surtout regardé Dolorès nous montrer comment réussir une bûche de Noël. Monter les blancs en neige, faire la chantilly, rouler la génoise au sortir du four, autant de gestes délicats qui font de ce dessert un exercice complexe. Voici une sélection de photos de ces deux derniers ateliers chez moi. Les prochains ateliers auront lieu au centre social de l’OCM-CEASIL.

J’ai été ravie d’accueillir dans mon petit appartement toutes les participantes et animatrices de ces ateliers provisoires.

 



Les légumes d’hiver choisis furent précuits au wok avant d’être mis à stériliser. Nous avons mis des courges, carottes, poireaux, cèleri branche, navets, une branche de persil, quelques pincées de Ras el hanout et des pois chiches eux cuits à l’avance. Nous avions décidé de faire un bocal d’hiver sorte de mélange pour « couscous ».



Au menu, soupe de courge butternut au curry, une truite en papillote au four avec une julienne de carotte, cèleri rave, chou vert que chacun à assaisonné à sa convenance et en dessert la bûche dont la recette est . Petit conseil : la mettre au frais et la manger après quelques heures au frigo.

À très bientôt…

 

 

 

.

Accroissements et divisions

Agriculture biologique : Générations Futures dénonce le renoncement du gouvernement !

Alors que le Grenelle de l’environnement programmait 6% de surface agricole en bio en 2012 et 20% en 2020, la loi de finances 2011 qui vient d’être adoptée par Parlement divise par deux le montant du crédit d’impôt destiné aux agriculteurs qui se convertissent à l’agriculture biologique. Continuer la lecture de Accroissements et divisions

Soupe de courges, fenouil & astuces

2 Kg de courges, 3 beaux fenouils, un morceau de gingembre, sel, 5 baies. Préparations : 20 mn, – Cuisson 20 mn – Pas compliqué. Nous avons pas mal de courges en cette saison. Je vous propose (ampiens du Panier Blomet) de laisser vos astuces, idées et conseils à base de courge, en commentaire, à la suite de cet article. Et pour les visiteurs (non amapiens du Panier Blomet), vous pouvez me faire vos suggestions ici > http://www.panier-blomet.fr/amap-panier-blomet/blog/communication/. Je publierai les bonnes idées.

Tout d’abord, je vous conseille, une nouvelle fois, de goûter les graines. Certaines, vert-foncées, presque noire, n’ont même pas besoin d’être épluchées. Il faut juste les extraire puis les rincer un peu à l’eau claire et les sécher sur un torchon. Il faut les croquer sans attendre qu’elles soient sèches à cœur, elles ont un goût de noisette fraiches. A la prochaine distribution, vous pourrez demander à les goûter, s’il y a des courges.

Les graines blanches, celles qui sont un peu épaisses, sont délicieuse aussi , mais nécessitent plus de préparation. Il faut les extraire de la pulpe à laquelle elles sont accrochées. Je le fais dans une passoire avec un peu d’eau en les brassant bien pendant deux minutes. Après-quoi il faut les sécher sur un torchon puis les sécher à cœur, au four tiède ou un peu chaud. Bien sèches, elles se conserveront quelques mois. Elles sont délicieuses passées à la poêle pour les faire griller légèrement. Vous pourrez les grignoter à l’apéritif ou  en mettre une petite poignée dans vos salades. Il faudra les décortiquer, c’est un peu long, il faut être patient.

Revenons à nos courges, cette fois on en a fait une soupe avec du fenouil, un peu d’ail, du gingembre et épicée au 5 baies. Comme elle (la courge) était trop dure pour l’éplucher, nous l’avons cuite sans l’éplucher, mais après l’avoir bien lavée évidemment, avec le fenouil et le gingembre. Après la cuisson le tout a été passé au mixer. Mais la peau dure de la courge s’est retrouvée découpée en petites particules qui donnaient une consistance pas très agréables.

Solution ; tamiser avec une spatule souple dans une passoire ronde. Au bout de quelques minutes il est resté 2 litres de soupe. J’en ai mis 1 en bouteille (jus de pomme) au réfrigérateur.

Il est resté aussi une pâte pleine des petits morceaux de peau que j’ai donné à mes champions du compostage, il y avait encore un peu de pulpe…

Rien ne s’est perdu.

Le Panier Blomet fait son cinéma 2ème

Jeudi 16 décembre 2010, le cinéma Le Chaplin, en partenariat avec l’amap Panier Blomet, vous propose une nouvelle soirée-rencontre. Cette fois autour du  film documentaire SEVERN, la voix de nos enfants de Jean-Paul JAUD, avec l’aimable présence de la productrice Béatrice CAMURAT JAUD, de Jacques Olivier BARTHES directeur de la communication du WWF et de l’équipe des amapiens du Panier Blomet. Continuer la lecture de Le Panier Blomet fait son cinéma 2ème